Conservatoire de la Résistance
et de la Déportation des Deux-Sèvres  
 

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

                                         Sauzé-Vaussais, 18 octobre 2020


"Qui a courage et confiance ne se laissera jamais sombrer dans la détresse." Anne Frank.

La cérémonie de la 31ème Journée de la Résistance et du 75ème Anniversaire de la Capitulation Nazie, organisée par le comité sauzéen de l’Association Nationale des Anciens Combattants et Amis de la Résistance (ANACR) s’est déroulée ce dimanche 18 octobre 2020 de 10h à 12h30 à Sauzé-Vaussais orchestrée par Claude Gadioux, président de cette association. Les autorités civiles et militaires, les élus, les sapeurs-pompiers de Sauzé-Vaussais, les présidents d’associations patriotiques et mémorielles, une vingtaine de porte-drapeaux, la fanfare départementale des Sapeurs-Pompiers des Deux-Sèvres et l'assistance se sont déplacés vers le cimetière pour déposer des gerbes sur les tombes des résistants morts de la commune et leur rendre hommage. Puis, le défilé, mené par une traction portant la croix de Lorraine se dirige vers la place de la Mairie où la cérémonie commence par un mot de bienvenue énoncé par René Auvin, âgé de 97 ans accompagné de Marceau Fragnaud, porte-drapeau du Groupe "Jean-Paul", tous les 2 résistants pendant la Seconde Guerre Mondiale. René Auvin rappelle la mémoire des 244 résistants dans le Sauzéen et raconte l’anecdote du drapeau du groupe "Jean-Paul" confectionné en 1944 à Buxerolles avec une toile de parachute. Il termine par un puissant vive "la Paix, la Liberté et la Fraternité" et "vive la République ! vive la France !". La jeunesse de l'école de La Charmille et les élèves du collège Anne Frank, préparés par les enseignants lisent des poèmes ou des lettres de fusillés ou de déportés. D'anciens élèves interviennent également pour témoigner de leur citoyenneté dont Audrey, fidèle à cette cérémonie et Lucas, arrière-petit-fils du résistant Raymond Tabourdeau affilié aux Francs-Tireurs et Partisans (FTP), dont le discours, prononcé clairement et avec beaucoup de conviction, rappelle autant les idéaux des résistants parfois martyrs de la déportation pour des raisons ethniques, raciales, religieuses, de couleur de peau, de préférence sexuelle, de handicap ou politique…que les valeurs d’humanisme que doivent porter notre société. Le maire, le conseiller départemental, Jean-Luc Drapeau représentant Madame Delphine Batho, députée des Deux-Sèvres proclament, comme les jeunes précédemment, les valeurs de la République et espèrent un Monde Meilleur tant voulu par les rescapés de déportation. Se souvenir pour ne pas oublier que des femmes et des hommes ont fait le sacrifice suprême, celui de risquer leur vie pour notre Liberté. Ils rappellent également les valeurs d’humanisme qui fondent notre société et soutiennent le corps enseignant et les écoles de la République, 2 jours après le crime barbare du professeur d'histoire Samuel Paty, assassiné dans un acte terroriste islamiste pour avoir exercé son métier de transmetteur de connaissances et de clés pour conserver un libre-arbitre. L’enregistrement chanté du poème « L’Affiche Rouge » d’Aragon par Jean Ferrat puis celui du Chant des partisans interprété par Louis Nieuil, ancien maquisard du groupe (le Docteur) des frères Tabourdeau, le Chant des Marais joué par la fanfare départementale des sapeurs pompiers des Deux-Sèvres rythment cette cérémonie. Dépôt des gerbes, minute de silence en hommage à tous les morts de toutes les guerres, la Marseillaise et les remerciements des autorités civiles et militaires et des présidents d’associations patriotiques et mémorielles auprès des porte-drapeaux dont celui du Conservatoire de la Résistance & de la Déportation des Deux-Sèvres porté par Bernard Audusseau président de l'UDAC-VG 79, de tous les jeunes et enseignants et de la fanfare clôture cette émouvante cérémonie. odifier le texte