Conservatoire de la Résistance
et de la Déportation des Deux-Sèvres  
 

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

                                     Ricou-Cathelogne, 15 septembre 2019


La cérémonie commémorant l’anniversaire du décès tragique des 2 jeunes « normaliens », Paul Drevin et Paul Veillon, le 19 août 1944 se déroule tout d’abord à Ricou sur la commune de Saint Martin de Saint Maixent à proximité du pont enjambant la voie ferrée, et sur la route, voie communale n°15, reliant Jaunay (commune d’Azay le Brûlé) à Charchenay (commune de Saint Martin de Saint Maixent). Claude Morillon, professeur agrégé d’histoire rappelle que « cette jeunesse résistante dont les camarades  du réseau Eleuthère et du Triangle 16, et des territoires du Saint Maixentais et du Sud Gâtine a permis de maintenir la flamme de la liberté pour que vive la France et triomphe la démocratie sur la barbarie ». Puis, le public s’est dirigé vers  Cathelogne lieu-dit de Saint Georges de Noisné sur la Route Départementale 24 entre Saivres et Saint Georges de Noisné.  Sont présents, Jean-Marie Morisset, sénateur des Deux-Sèvres,  Stéphanie Savarit, directrice départementale de l’ONAC-VG , Sophie Juin, maire de Saint Georges de Noisné, Daniel Philipe, maire de Saint Martin de Saint Maixent, , le représentant du Général Guilloton, commandant l’ENSOA de Saint Maixent l’Ecole, des élus, des présidents des associations patriotiques et de la mémoire et Françoise Basty, présidente du CRD79, des porte-drapeau et le public. A l’issue de cette cérémonie, la jeune porte-drapeau de Saint Georges de Noisné a remis le drapeau « Fraternité des maquisards du Triangle 16 » à Sophie Juin maire de cette commune, qui elle-même l’a remis au maire de Saint Martin de Saint Maixent qui l’a déposé dans le baudrier du porte-drapeau de Saint Martin de Saint Maixent.