Conservatoire de la Résistance
et de la Déportation des Deux-Sèvres  
 

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

                 6 septembre 2020  commémoration libération de Niort


En  ce dimanche 6 septembre 2020, Jérôme Baloge, maire de Niort et Valérie Bely-Volland, Adjointe au maire déléguée aux relations avec les associations patriotiques, du souvenir et de La Défense ont organisé la cérémonie commémorant le 76ème anniversaire de la Libération de Niort. Emmanuel Aubry, préfet des Deux-Sèvres, Jérôme Baloge, les élus dont Valérie Bely-Volland, les autorités civiles et militaires, les présidents d’association patriotiques et de mémoire, un piquet d’honneur de l’ENSOA, les porte-drapeau, et le public ont assisté à cette cérémonie. La Présidente du Conservatoire de la Résistance & de la Déportation des Deux-Sèvres et des régions limitrophes (CRD79) remercie Bernard Audusseau, président de l’Union Départementale des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre (UDAC-VG 79), d’avoir porté le drapeau de son association : c’est un honneur pour les administrateurs et les familles de résistants-déportés. Cette commémoration a commencé par une minute de silence devant la maison de la Gestapo, en bas de la rue Alsace-Lorraine afin d’honorer la mémoire des patriotes victimes de la Gestapo. Puis, un arrêt a été marqué devant le monument dédié aux victimes de la Shoa. La cérémonie s’est poursuivie devant le Monument aux soldats sans uniforme Place des Martyrs de la Résistance, en bas de la Brèche. Le Chant des Partisans remarquablement interprété par l’ensemble vocal niortais mixte Oriana sous la direction de leur chef Doriane Charron a fait vibrer l’assistance. Le maire de Niort, dans son discours a quant à lui, évoqué tous les principaux jalons historiques dont l’appel du général de Gaulle - entendu par Maurice Schumann, le 18 juin 1940, qui se trouvait à Niort dans l’établissement le Grand Café, et qui de-là, décida de rallier l'Angleterre - puis les faits de résistance pour lutter contre l’occupant, les combats de la Libération et enfin la reconstruction de Niort. Jérôme Baloge après avoir rendu hommage à toutes les victimes civiles et militaires, de la seconde guerre mondiale, a souhaité comme le Général de Gaulle que « la flamme de la Résistance ne doit pas s’éteindre et elle ne s’éteindra pas », citation chère au Conservatoire de la Résistance & de la Déportation des Deux-Sèvres et des régions limitrophes, inscrite sur toutes les stèles de la résistance en granit dans le département. Le maire de Niort termine par l’importance du devoir de mémoire que nous nous devons de perpétuer afin de conserver la Liberté et la Paix.