Conservatoire de la Résistance
et de la Déportation des Deux-Sèvres  
 

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

                                                  Lageon  6 octobre 2019

Dimanche 6 octobre 2019, la cérémonie commémorant le 71ème anniversaire du Mémorial de Lageon se déroule en présence de Claire Liétard, sous-préfet de Parthenay, de Gilbert Favreau, président du Conseil Départemental des Deux-Sèvres, des sénateurs Philippe Mouiller et Jean-Marie Morisset, de Jean-Luc Drapeau représentant la députée Delphine Batho, de Jean-Yann Martineau, maire de Lageon, de Pascal Hemmerlé, délégué militaire départemental adjoint. De nombreuses autorités sont également présentes dont Bernard Audusseau, président de l’UDAC-VG des Deux-Sèvres, Françoise Basty, présidente du Conservatoire de la Résistance & de la Déportation des Deux-Sèvres et des régions limitrophes (CRD79), Geneviève Pichot présidente du Centre Régional Résistance & Liberté (CRRL) de Thouars ainsi qu’un piquet d’honneur de l’Ecole Nationale des Sous-officiers d’Active de Saint Maixent l’Ecole, 57 porte-drapeau deux-sévriens, des anciens combattants et les membres des familles de résistants déportés et le public.
Dans son allocution, le maire de Lageon rappelle que « cette cérémonie commémore le 76ème anniversaire des arrestations où des hommes et des femmes ont donné leur vie pour que vive la liberté ». Puis madame Dominique Boutin-Garcia interprète a capella le Chant des Partisans nous transmettant « la peur, la misère, …». Ensuite, Philippe Sibileau, fils de déporté et administrateur du CRD79 raconte d’une voix remplie d’émotion les faits de résistance de son père, Robert Sibileau âgé de 20 ans, membre actif du réseau OS-680.  Et Dominique Boutin-Garcia interprète alors,  le Chant des Marais rappelant les conditions de vie extrêmes des déportés et l’espoir de revoir leur pays et leur famille. Puis, une élève du SIVU l’Ajonc et le Roseau accompagnée de la directrice de l’école lisent un poème de Robert Desnos, résistant mort en déportation.

Claire Liétard, dans son allocution rappelle que « résister c’est refuser » et « qu’il est de notre devoir de ne pas oublier les bonheurs que la guerre a volés, ici à Lageon…, et de continuer à faire vivre leur mémoire et l’importance pour les familles de se souvenir… »

Les enfants du SIVU « l’Ajonc et le Roseau » et les enfants de la commune déposent des fleurs « pour rendre hommage à celles et ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour que notre avenir soit meilleur. Cette jeunesse représente aussi notre avenir, dans une Europe où nous nous devons de préserver la Paix » comme le souligne Michel Dabin, le maître de cérémonie.

Christian Cailleau, administrateur du CRD79, petit-fils d’Ernest Cailleau, résistant mort en déportation et Claude Cousseau, fils d’Elie Cousseau, résistant déporté, effectuent l’appel des 55 morts inscrits sur le mémorial de Lageon. Puis, les associations de déportés et de la Mémoire et les autorités déposent les gerbes devant le Monument des Résistants Déportés et ensuite la sous-préfète accompagnée du maire de Lageon déposent une gerbe au Monument Aux Morts des Deux Guerres 1914-1918 et 1939-1945 avant la minute de silence et l’hymne national.

Les autorités de 1er rang remercient les élèves, la cantatrice puis les porte-drapeaux.

L’autorité militaire et la sous-préfète remercient le piquet d’honneur composé de femmes et d’hommes d’avoir rendu les honneurs militaires aux héros du nord Deux-Sèvres morts pour la France.

Françoise Basty

Source La Nouvelle République du 8 octobre 2019

                             Crédit photographique Emilie Dabin