Conservatoire de la Résistance
et de la Déportation des Deux-Sèvres  
 

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

       Lageon, 3 octobre 2014


Depuis 66 ans, le premier Dimanche d’Octobre, plusieurs centaines de personnes viennent se recueillir devant le Mémorial de LAGEON, monument érigé à la mémoire des résistants de notre région, morts en déportation.

Cette cérémonie, simple mais émouvante, présidée par le Préfet Lambert en présence des autorités civiles et militaires, a permis, une nouvelle fois, aux familles des victimes de partager avec une assistance nombreuse, ce moment de recueillement. Dans les différentes prises de paroles, il était facile d’observer que les valeurs de la Résistance restaient encore une référence solide pour notre société contemporaine. Ce fut aussi l’occasion pour le Maire, Jean-Yann Martineau,  de rappeler dans son mot d’accueil, que la Commune  de Lageon avait été tragiquement éprouvée pendant les années noires, avec sept Résistants déportés et qui ont tous été exterminés dans les bagnes nazis.

Après le rappel des 53 noms, gravés dans le granit et le fleurissement du Monument, cette manifestation du souvenir s’est achevée par la sonnerie « aux morts », suivie d’un temps de silence et de la « Marseillaise ».  On retiendra la conclusion du discours du préfet Lambert : : « Si la nation a une âme, les résistants par leur sacrifice ont sauvé l’âme de la France. »  C’est à partir de Lageon, que sera dessinée dans un proche avenir la carte des « Chemins de  la Liberté », itinéraires qui permettront la visite des lieux marqués par l’histoire des réseaux de la Résistance.